18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 11:14

 

Le jeudi 17 février, nous avons fait du ski de fond avec notre classe d'inclusion. Nous sommes allés au Lac Blanc dans les Vosges. Nous sommes partis en bus : le trajet était long et ennuyeux.

Nous avons chaussé les skis et nous sommes partis sur la piste. Marie est tombée trois fois et Mickaël des dizaines de fois !!! C'était amusant !

Après le repas, nous n'avons fait que la moitié du parcours parce que le bus nous attendait. Nous sommes rentrés à 17h. Mickaël était mort de fatigue et Marie était "normale".

Cette journée nous a beaucoup plu. Merci aux professeurs d'EPS qui nous on emmenés au ski.

 

Mickaël et Marie 18/02/11

Partager cet article
Repost0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 14:22

 

Ce sont des hommes qui vivent en tribu et qui n'ont jamais vu d'hommes venant d'ailleurs. Ils ne savent pas que la télé existe. Ils n'ont pas d'école et pour se nourrir, ils chassent et cueillent des fruits. Ils parlent leur propre langue et ils ont leurs traditions. Ils sont heureux comme ça.

Ce sont des peuples menacés car on coupe de plus en plus les forêts où ils habitent. Ils risquent de mourir de maladies venant d'autres hommes comme la grippe, car leurs corps ne sont pas protégés contre ces maladies. Parfois les autres hommes les obligent à vivre comme eux, à s'habiller et à parler autrement. Ils perdent leurs traditions.

 

Khalil 17/02/11

 


  Femmes Pygméees du Cameroun   aborigènes australie

            Femmes Pygmées du Cameroun                              Aborigènes d'Australie 

 

 

    indiens d'amazonie      inuits

                    Indiens d'Amazonie                                                    Inuits

Partager cet article
Repost0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 10:22

 

lheureux donateur magritte2

L'heureux donateur de Magritte

 

A la manière de Magritte, nous avons représenté ce qui se cachait dans notre tête.

 

tete marie

  tete mickeal2

 

tete nicolas

 

tete therese

 

tete khalil2


Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 14:53

   

En Afrique, des pays louent leurs terrains pour très peu d'argent à des étrangers. Un hectare coûte 7€ par an. Des Indiens s'installent en Éthiopie pour cultiver et faire pousser des légumes facilement, et les revendre dans leurs pays. Ils construisent des clôtures autour des champs pour empêcher les troupeaux d'entrer. Les Éthiopiens sont inquiets : ils ne savent plus comment nourrir leurs bêtes.

 

Marie 15/02/11

 

agriculture en Afrique 

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 12:24

   

Les biocarburants peuvent remplacer l'essence pour faire avancer les voitures. On les fabrique avec des végétaux : du manioc, du colza, du maïs, du blé..

Les biocarburants polluent moins la nature et sont moins chers que le pétrole, mais il faut utiliser beaucoup de terrains et gaspiller beaucoup d'eau pour en produire.

Au Vietnam, le gouvernement a décidé de fabriquer du biocarburant avec du manioc. Pour cela, on construit beaucoup d'usines et on transforme tous les terrains cultivables en champs de manioc.

Les paysans vietnamiens préférent cultiver du manioc plutôt que d'autres légumes, parce qu'ils peuvent vendre le manioc à des usines et gagner plus d'argent.

 

Nicolas, Ismail et Khalil 15/02/11

 

feuilles manioc                racines manioc

               feuilles de manioc                                               racines de manioc

Partager cet article
Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 12:21

 

Quand on achète des terrains, on peut construire dessus ce qu'on veut : des maisons, des écoles, des usines... Si on fait n' importe quoi, on risque d'abîmer la planète.

Un milliardaire américain achète des terres partout sur la planète pour protéger la nature. Sur ses terres, il interdit de construire des bâtiments, des routes ou des usines. Il veut garder la nature sauvage et empêcher les pollutions. C'est très bien !

 

Mickaël et Laïla 15/02/11

Partager cet article
Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 10:42

 

3ème étape :

 

Le tablier d'un pont est supporté par des poutres. Sur une maquette, nous avons essayé des poutres de différents matériaux pour trouver comment supporter des voitures sans plier.

 

pont papier 005

 

On remarque que les poutres en bois sont plus résistantes que celles en plastique et quand on les met dans le sens vertical, elles peuvent supporter le poids de la voiture sans plier.

 

pont papier 012  pont papier 014

 

4ème étape :

 

Nous avons imaginé et fabriqué un pont uniquement grâce à du papier. La voiture doit pouvoir le traverser sans qu'il ne plie.

 

pont papier 019 pont papier 023 pont papier 027     

pont papier 025 pont papier 034

             pont papier 031         pont papier marie 

pont papier 038


Partager cet article
Repost0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 10:31

 

En classe, nous avons découvert le sketch "Le béret " de l'humoriste Fernand Raynaud.

 

A notre tour, nous avons essayé d'imaginer un petit dialogue dans lequel Oscar a brisé une vitre en lançant une pierre sur un camarade. La maîtresse rencontre sa maman pour l'informer.

 

 

La maman : Bonjour, je suis la maman d'Oscar.

La maîtresse : Je vous informe que votre enfant a cassé une vitre de la classe.

La maman : Vous êtes sûre que c'est mon enfant ?

La maîtresse : Oui, j'ai des preuves que c'est lui.

La maman : Est ce qu'il sera puni ?

La maîtresse : Oui. Toute la semaine, il restera à l'école jusqu'à 17H30. Il faudra aussi rembourser la vitre.

La maman : J'aimerais m'excuser à la place de mon fils.

La maîtresse : Merci !

 

Laïla 04/02/11

 

 

La maman : Bonjour !

La maîtresse : Bonjour madame. Je suis contente de vous voir.

La maman : Moi aussi !

La maîtresse : Oscar a brisé une vitre.

La maman : Je vais le punir. Il ira dans sa chambre sans regarder la télé.

La maîtresse : Au revoir madame !

Nicolas 04/02/11

 

 

La maman : Bonjour, je suis la maman d'Oscar.

La maîtresse : Votre fils a lancé une pierre sur un copain.

la maman : Ce n'est pas bien !

la maîtresse :Oui, il a cassé la vitre mais il aurait pu faire très mal à son copain.

La maman : Il faut punir Oscar !

La maîtresse : Il faudra le priver de nourriture et de télévision. Et il faudra payer la vitre !

La maman : Je suis très fâchée ; je le dirai à mon mari.

 

  Thérèse 02/02/11

 

La maman : Bonjour, je suis la maman d'Oscar.

La maîtresse : Votre fils a lancé une pierre sur la vitre.

La maman : Quoi ? Il a lancé une pierre ?

La maîtresse : Oui, il a voulu la lancer sur un camarade.

La maîtresse : Madame, c'est très grave.

La maman : Je sais que c'est grave.

La maîtresse : Il faut le punir !

La maman : Oui je le punirai.

 

Ismail 09/02/11

 

 

 

La maîtresse : Bonjour, je vous ai convoqué pour parler de votre fils Oscar qui a brisé une vitre en lançant une pierre sur un camarade.

La maman : Oh mon Dieu ! J'espère que son camarade va bien ?

La maîtresse : Oui, ça va, il n'a rien eu !

La maman : Ouf !

La maîtresse : On va lui donner une sanction : il sera renvoyé du collège pendant une semaine.

La maman : Ça lui permettra de réfléchir à ses bêtises.

La maîtresse : Oui ! Merci d'être venue à cette réunion. Au revoir madame !

La maman : Au revoir !

 

Khalil 14/02/11

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 14:14

 

De temps en temps, nous lisons des Histoires pressées de Bernard Friot. Nous avons déjà lu "le Fer à repasser" et "la Rencontre".

 

Voilà une nouvelle histoire des Nouvelles histoires pressées  de Bernard Friot que l'on a beaucoup aimée.

 

 

Consultation

 

L’ogre : Ah ! Docteur, ça ne va vraiment pas fort.
Je sens comme un poids sur l’estomac et j’ai toujours envie de vomir.
Si ça continue, il faudra que je me mette au régime.

 

Le médecin : Voyons, voyons, ne vous affolez pas.
Ce n’est peut-être pas si grave que ça.
Dites-moi ce que vous avez mangé ces jours derniers.

 

L’ogre : Eh bien, avant-hier, j’ai croqué un gendarme, un coureur cycliste et une
marchande de légumes.
Tous bien frais et pas trop gras.

 

Le médecin : Ce n’est vraiment pas ça qui vous a rendu malade.
Et hier, qu’avez-vous mangé ?

 

L’ogre : J’ai avalé une institutrice et quelques-uns de ses élèves.
Je ne sais plus combien : ils sont tellement petits à cet âge-là !

 

Le médecin : Vous n’avez quand même pas mangé la classe entière d’un seul coup ?

 

L’ogre : Non, non, j’en ai gardé quelques-uns pour mon goûter.
Et pour le dîner, je me suis fait un sandwich avec un gendarme et deux directeurs d’usine.
Au dessert, j’ai pris une danseuse étoile. Avec son tutu.

 

Le médecin : C’est tout ?

 

L’ogre : Oui, oui.

 

Le médecin : Vous êtes sûr ? Réfléchissez bien.

 

L’ogre : Ah, oui, maintenant, je m’en souviens !
En traversant la forêt, j’ai mangé une fraise des bois.

 

Le médecin : Ne cherchez plus. C’est ça qui vous a rendu malade !

 

L’ogre : Vous pensez que c’est grave, docteur ?

 

Le médecin : Mais pas du tout.
Tenez, avalez ce cachet et dans trente secondes vous ne sentirez plus rien.

 

L’ogre : Et je ne serai pas obligé de me mettre au régime ?

 

Le médecin : Pas le moins du monde.
Reprenez tranquillement votre alimentation habituelle.
Mais, évitez les fraises des bois et les framboises !

 

L’ogre : Oh merci, docteur, merci beaucoup !

 

L’ogre, tout joyeux, retrouve son bel appétit.
Il se rhabille en vitesse, remets ses souliers, saute sur le médecin… et n’en fait qu’une bouchée.

Partager cet article
Repost0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 08:20

 

Les symboles de la justice

 

Thémis, symbole de la Justice

 

themis 2

 

Thémis tient un glaive pour montrer que la Justice punit les coupables.

Elle a les yeux bandés car elle est impartiale. 

Elle tient aussi une balance car pour chaque personne jugée, elle pèse les éléments qui accusent et ceux qui innocentent.


 

daumie vous avez la parole2

Caricature de la Justice par Honoré Daumier, publiée dans le journal "La Caricature" le 4 mai 1835.

 

- Cette scène se déroule dans un tribunal. Mais les juges ne font pas correctement leur travail. Ils se comportent comme des bourreaux et condamnent tous les accusés, quel que soit leur crime.

- La balance n'est pas en équilibre car le juge ne tient compte que des éléments qui accusent cet homme.

- Sur ce dessin, la Justice n'est pas bien rendue : l'accusé ne peut pas se défendre, il a un bâillon sur la bouche.

 

 

 

Autour du mot JUSTICE

 

JUSTICE : vient du mot JUSTE

Quand on traite les gens avec justice, c'est qu'on ne favorise personne. On donne à chacun ce qu'il mérite.

 

IMPARTIAL : vient du mot PARTI

Quelqu'un qui est impartial est juste ; il ne montre pas sa préférence ; il ne prend pas PARTI.

 

Le contraire d'impartial, c'est PARTIAL.

 

COUPABLE :

Quelqu'un qui est coupable, c'est quelqu'un qui a fait quelque chose de mal.

Le contraire de coupable, c'est non-coupable ou INNOCENT.

Partager cet article
Repost0